Valoy Conseil

L’amélioration de la performance nécessite des connaissances et de la maitrise sur les Outils et Méthodes

Luis Valoy (PDG Valoy Conseil)  a donné au site lecampus.online une interview en lien avec la création de la Masterclass en ligne “Améliorer la performance industrielle et la marge brute de son entreprise“.

Cette Masterclass est accessible à tous gratuitement. Vous êtes les bienvenus

Quel est l’enjeude ce cycle de conférences ?

  1. Rester compétitif par rapport à la concurrence est un enjeu vital
  2. Augmenter régulièrement les profits pour pouvoir investir et apporter de la croissance à l’entreprise
  3. Améliorer l’efficience de la ressource humaine qui est la principale richesse de l’entreprise

Quel est le lienavec votre histoire personnelle ?

Ingénieur Méthodes de formation, 38 années d’expérience dans les Méthodes et l’Industrialisation dont 18 années dans le Conseil.

J’ai travaillé dans 100 Entreprises de différents secteurs (Construction Automobile et équipementier, Aéronautique, Chimie, Electroménager, Electronique, Matériel Médical, Pharmacie, Matériaux de construction, RFF, Aéroports de Paris, Métallurgie, Restauration, l’embouteillage, PetFood et l’Agroalimentaire) dont 40 entreprises dans l’Agroalimentaire

Quels sontvos objectifs ?

Mes objectifs sont :

  • De faire connaitre auprès des entreprises agroalimentaires, l’importance d’un service Méthodes et industrialisation au sein de l’entreprise.
  • De ne pas avoir peur de se faire aider par des experts via des cabinets conseils pour accélérer leur performance, comme le font les secteurs de l’aéronautique et de l’automobile.

Quel constatdressez vous ?

Je fais le Constat aujourd’hui que dans le secteur Agroalimentaire « Les METHODES » ne sont pas ou très peu présentes, contrairement à d’autres secteurs comme l’automobile, les équipementiers, la métallurgie etc ;

Dans les entreprises agroalimentaire, les encadrants sont généralement des ingénieurs avec un cursus agroalimentaire. Ils sont très orientés process et n’ont pas de connaissance sur les techniques d’études des temps par chronométrage analytique ou méthodes MTM comme dans le secteur de l’automobile, ce qui fait que le facteur humain (Allure de travail, période d’accoutumance, TMS, ergonomie, effort, ambiance), n’est pas pris en compte de manière scientifique pour les équilibrages sur ligne d’assemblage, pour le calcul de cadence de ligne et les études de poste de travail.

Il y a un monde entre l’agroalimentaire et le secteur automobile et équipementier dans le processus d’amélioration de la performance et d’autant plus dans les PME /PMI et ETI

Quel est le challengeselon vous pour répondre à cet enjeu ?

Prenons en exemple le challenge d’une PME OCEAN DELICES, qui en effet, il n’y a pas si longtemps, entre 2010 et 2015, la PME a rencontré des problèmes de rentabilité. Ces derniers étaient liés à une marge brute insuffisante. Ne sachant alors plus quoi faire pour redresser sa situation, Océan délices a réussi à reprendre le cap.

Ce revirement a demandé une vraie remise en question qui s’est révélée bénéfique. Elle a permis la réussite de la transformation de l’entreprise jusqu’à la génération de résultats et ce, de façon pérenne. Ainsi, aujourd’hui Océan délices est reconnue pour son savoir-faire notamment en matière de technologie culinaire et est davantage en capacité à se confronter à la crise.

La transformation d’Océan délices s’est réalisée en trois temps. Le premier problème à résoudre a demandé de s’attaquer d’abord à la réduction des coûts. Ce travail a permis d’identifier rapidement les pertes et de se concentrer sur une main-d’œuvre directe, voire indirecte, dans le but d’améliorer la productivité de l’entreprise et arrêter l’hémorragie.

Ensuite, le problème numéro 2 a consisté à travailler sur l’organisation des encadrants. C’est le cœur du pilotage de la performance industrielle au quotidien. Ils sont moteurs de la transformation de l’entreprise. Cette étape n’est donc pas à négliger. Ce sont les encadrants qui véhiculent les changements. Le niveau de leur implication est donc clé, soyons-en certains !

Enfin le problème numéro 3 a été bien évidemment d’améliorer l’efficience de la PME. L’objectif étant d’augmenter la capacité de production sans augmenter les coûts. Et c’est une réussite. En effet, pour Océan délices il est aujourd’hui possible de générer du chiffre d’affaires supplémentaire et d’augmenter ainsi les résultats de l’entreprise

VotreConclusion

L’amélioration de la performance nécessite des connaissances et de la maitrise sur les Outils et Méthodes (Chronométrage analytique, Jugement d’allure, Méthodes MTM, Méthodes de résolution de problèmes, Méthodes de Diagnostic, Etudes de postes de travail, Etude d’implantation, Analyse de déroulement, Simogramme, Méthodes de Pilotage de la performance, Animation de chantier Kaizen, Démarche TPM etc….)

Cela nécessite également du savoir-faire dans la Conduite du changement surtout avec les encadrants de l’entreprise.

Chaque entreprise est différente et a un historique qu’il faut prendre en compte dans la manière d’amener le changement.

Le facteur humain étant le facteur principale des pertes de performance dans l’entreprise, il est nécessaire de se faire accompagner par un Expert avec des connaissances en sciences humaines et conduite du changement