Valoy Conseil

Lean management : qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, le Lean management est un concept largement adopté par les entreprises. Si le terme de « lean management » peut être traduit par « management maigre » ou « gestion allégée », la réalité du lean est plus large. Il ne s’agit pas seulement de réduire les gaspillages et d’alléger les process pour éviter les étapes sans valeur ajoutée, mais également d’adopter une approche terrain qui favorise l’implication des salariés. Ainsi, le lean management repose avant tout sur un travail de fond, coopératif et durable. Décryptage.

Définition duLean management

Lean management : une déclinaison du lean manufacturing

Dans son ensemble, le lean est une méthode d’organisation et d’optimisation de la performance.

Dans les années 60, Toyota a revu l’organisation de sa production de sorte à minimiser les processus sans valeur ajoutée pour le produit fini. Les bases du lean manufacturing étaient posées. Cette méthode consiste ainsi à produire mieux, plus rapidement et à moindre coûts. Elle repose avant tout sur la réduction des gaspillages au sein de la chaîne de production. A la clé ? Augmentation de la productivité, réduction de la durée du cycle, optimisation des coûts…

Lire aussi : Lean manufacturing dans le secteur agroalimentaire : 5 principes à suivre pour augmenter la productivité de votre entreprise

Les résultats obtenus par Toyota ont poussé d’autres entreprises à s’intéresser au modèle. Le lean s’est alors généralisé, et s’est étendu à de nombreux secteurs. Aujourd’hui, le lean se décline en deux concepts majeurs : le lean manufacturing « historique » et le lean management. Le lean management n’est autre qu’une adaptation du lean manufacturing  : plutôt que de se concentrer sur l’organisation de la production de l’atelier, la méthode s’applique à la gestion des ressources humaines de l’entreprise. 

Lean management : une philosophie managériale d’amélioration continue des méthodes de travail

Le lean management est une méthode d’organisation du travail et d’optimisation des compétences. Cette philosophie managériale vise à trouver les conditions idéales de fonctionnement des équipes, en créant une synergie au sein de l’entreprise. Grâce à la participation de l’ensemble des collaborateurs, le lean management fait appel aux savoirs et savoir-faire de chacun pour améliorer les performances globales. Les collaborateurs – opérateurs, responsables, directeurs… – sont au centre de la démarche. L’objectif est double : satisfaire le client et engager les équipes.

Ainsi, pour optimiser la productivité, le lean mangement cherche à améliorer et valoriser continuellement les méthodes de travail, l’organisation des équipes et les compétences individuelles.

Lire aussi : Méthode kaizen : tout comprendre au principe d’amélioration continue

Les avantagesdu lean management

Lean management : une méthode pour augmenter la satisfaction clients

Dans la mesure où le lean management s’intéresse à l’optimisation des ressources humaines de l’entreprise, il participe à augmenter la satisfaction client. Grâce à des méthodes de travail efficaces, des équipes bien organisées et des compétences valorisées, l’entreprise parvient à optimiser la chaîne de valeur dans son ensemble. Les clients bénéficient alors d’un meilleur rapport qualité/prix et de délais plus avantageux. 

Succès des collaborateurs : le lean management pour favoriser la motivation et l’engagement

Le lean management repose en grande partie sur l’implication des collaborateurs. Cette approche terrain vise en effet à améliorer l’ergonomie et l’optimisation des postes de travail ainsi qu’à développer l’expertise de chacun. Pour y parvenir, chaque collaborateur est impliqué dans une démarche participative. Le mode de relation hiérarchique s’appuie alors sur l’enseignement et la transmission, dans lequel chacun est en mesure d’exprimer ses idées et de partager ses compétences.

Le lean management se veut ainsi vertueux avec les équipes : il s’attache avant tout à améliorer les conditions de travail grâce à une démarche de consultation des collaborateurs. C’est en effet à la base de la pyramide que l’on observe le mieux ce qui se passe. Il est alors possible de détecter les améliorations à déployer. Ainsi, le lean management repose sur le postulat que la productivité de l’entreprise dépend de tous les niveaux hiérarchiques : les collaborateurs de l’entreprise sont ceux qui la connaissent le mieux. Il est alors primordial de leur faire confiance et de les encourager à prendre part à l’optimisation de l’organisation du travail. Le manager se focalise alors sur l’humain, de sorte à tirer chaque collaborateur vers le haut.

Vous l’aurez compris : les deux fondements du lean management sont la confiance et la participation. Grâce à cette approche managériale, la motivation et l’engament des collaborateurs sont favorisés.

La valorisation du facteur humain, au service de la performance de l’entreprise

In fine, la valorisation du facteur humain opérée par le lean management permet d’augmenter la performance de l’entreprise. L’humain est en effet une variable déterminante dans la performance de l’entreprise. Tout d’abord, parce que la performance est différente d’un collaborateur à l’autre. Ensuite, parce que l’attribution des rôles impacte l’organisation de l’entreprise dans son ensemble. En outre, un très bon opérateur ne serait pas forcément un très bon responsable, et vice versa. Les missions et le comportement des collaborateurs influent ainsi directement sur la performance opérationnelle de l’entreprise. Dès lors, il est nécessaire de prendre en compte les compétences et la personnalité de chaque individu. Ce n’est que de cette façon que l’organisation du travail peut aboutir à l’amélioration de la performance de l’entreprise. Le lean management s’avère alors particulièrement efficace : ce processus managérial d’organisation du travail améliore la fluidité, la qualité et la rentabilité des opérations.

Lean management : comment le mettre en place ?5 étapes à suivre

5 grandes étapes structurent la mise en place du lean management.

1. Réaliser un diagnostic de l’organisation du travail

  • Adopter une vision globale et observer l’organisation de chaque niveau hiérarchique
  • Mesurer les performances
  • Analyser les flux d’informations
  • Cartographier les processus
  • Encourager les initiatives
  • Identifier les pertes organisationnelles

2. Définir des objectifs communs

  • Consulter les équipes
  • Définir des objectifs d’amélioration
  • Communiquer les objectifs identifiés

3. Elaborer un plan d’actions dans une démarche d’amélioration continue

  • Identifier les chantiers à mener pour atteindre les objectifs fixés
  • Prioriser les actions à mener
  • Etablir un calendrier d’actions : un chantier après l’autre
  • Définir les collaborateurs responsables des chantiers

4. Mener des chantiers de réorganisation

  • Mener des chantiers courts, bornés dans le temps
  • Définir des standards
  • Mesurer les résultats
  • Communiquer sur les évolutions obtenues

5. Impliquer le terrain et former les équipes

  • Impliquer les collaborateurs dans leur propre changement
  • Encourager le travail d’équipe
  • Assigner un rôle adapté à chaque collaborateur
  • Former les équipes
  • Encourager les initiatives
  • Pérenniser la démarche

Grâce à ce procédé, le lean management permet d’optimiser les processus de travail et d’améliorer la performance de l’entreprise. Besoin d’aide pour y parvenir ? Cabinet de conseil en performance industrielle, Valoy Conseil vous apporte expertise et Méthodes pour une conduite du changement progressive et continue. Nos consultants vous conseillent et vous accompagnent tout au long de votre projet de lean management, de manière à engager vos équipes pour une transformation durable. Un projet ? Une question ? Contactez-nous !