Valoy Conseil

Transformation des organisations : 5 conseils pour que vos collaborateurs adhèrent à votre projet de transformation industrielle

CONCURRENCE DE PLUS EN PLUS INTENSE, EXTENSION DES CATALOGUES, FLUCTUATION DU PRIX DES MATIÈRES PREMIÈRES, CONTRAINTES RÉGLEMENTAIRES…
De nombreux enjeux forcent les entreprises à transformer leur organisation pour gagner en rentabilité. Mais pour qu’une transformation aboutisse à de véritables résultats, encore faut-il susciter l’adhésion de ses collaborateurs. Comment rendre la transformation industrielle positive aux yeux de ses salariés ? De quelle façon transmettre les outils et la philosophie nécessaires à la réussite du projet ? Comment créer un environnement de confiance de sorte que chacun devienne moteur du changement ? Voici 5 conseils pour susciter l’adhésion de vos collaborateurs à votre projet de transformation industrielle.

Transformation des organisations :de quoi s’agit-il ?

L’organisation des industries ne dépend pas de leur secteur d’activité mais bien de leur culture d’entreprise. Ainsi, chaque entreprise déploie une organisation différente. Nombre de niveaux hiérarchiques, organisation en top down ou en bottom up, répartition des fonctions… L’organisation dépend avant tout de la direction générale et de la dynamique impulsée. Toutefois, lorsqu’une entreprise entame une démarche d’amélioration continue ou de performance industrielle, force est de constater que certaines organisations sont plus adaptées que d’autres. Il devient alors nécessaire de procéder à une transformation des organisations pour adopter le modèle le plus efficace. Inévitablement, qui dit transformation dit bouleversement des habitudes de travail… La démarche peut alors générer un certain nombre de crispations.

5 conseils pour susciter l’adhésion de vos collaborateurs/dans votre projet de transformation industrielle

1. Réaliser une Value Stream Mapping ou VSM

La Value Stream Mapping consiste à cartographier les process, de l’entrée de la matière première jusqu’à l’expédition des produits finis. Toutes les étapes des process sont observées, schématisées, puis analysées : transformation des matières premières, déplacements de personnes, déplacements de produits, flux d’informations, stockage… Les processus de l’entreprise sont ensuite étudiés de sorte à identifier tous les dysfonctionnements de l’organisation actuelle. Cette étape est nécessaire pour susciter l’adhésion de vos collaborateurs, car elle permet de faire remonter l’information et de réaliser un état des lieux de l’entreprise. La VSM représente ainsi le point de départ de votre transformation : cette cartographie permet à chacun de prendre de la hauteur pour comprendre ce qui ne fonctionne pas et doit être transformé.

2. Décrire l’organisation industrielle cible

Avant d’entamer une transformation, il convient de définir ses objectifs de façon précise. A partir de l’analyse de la situation actuelle, l’organisation cible doit ainsi être définie. Pour ce faire, l’entreprise peut réaliser une Value Stream Design. Il s’agit de décrire l’organisation industrielle visée pour que l’entreprise soit rentable. Définir clairement les objectifs de la transformation est un excellent moyen de donner du sens à la démarche, pour que chacun en comprenne l’intérêt. De plus, penser en termes d’organisation industrielle plutôt que managériale permet d’objectiver la transformation  : il est question d’optimisation des processus et non de dynamiques personnelles internes. 

3. Réduire le nombre de niveaux hiérarchiques

Une fois que l’organisation industrielle cible est définie, une question se pose : comment la piloter ? Pour y parvenir efficacement, il est nécessaire de s’attacher aux processus plutôt qu’aux métiers. Le manager ou le responsable doit ainsi maîtriser l’ensemble d’un processus et encadrer les métiers qui y prennent part. Ce changement de concept induit une conséquence majeure : le nombre de niveaux hiérarchiques est réduit. Par ailleurs, il convient de changer les rituels des différents échelons de la hiérarchie : créer des fonctions, augmenter le nombre d’employés, répartir les tâches autrement, spécialiser les fonctions, revoir les indicateurs… La transformation des niveaux hiérarchiques et de leur gestion pousse ainsi le management à raisonner différemment : on se demande quelles fonctions doivent être accomplies pour répondre au processus industriel puis on répartit les rôles en fonction des compétences de chacun. Le manager se focalise ainsi sur l’humain et est à même de créer une adhésion d’équipe pour tirer chaque collaborateur vers le haut. Modifier l’organisation des fonctions et de la hiérarchie permet en outre d’inciter les collaborateurs à changer leurs habitudes et modes de pensée. 

4. Faire intervenir tous les acteurs de l’entreprise

Adhésion rime avec… ? Participation ! Cela peut sembler évident mais une transformation réussie passe avant tout par un travail collectif. La transformation de l’entreprise doit ainsi fédérer les équipes autour d’un objectif commun. Aussi, chacun doit pouvoir y participer et apporter ses compétences au projet. Pour ce faire et avant toute chose, il est primordial de donner du sens à la nouvelle organisation : chacun doit en comprendre les tenants et les aboutissants. Gardez à l’esprit que la transformation de l’organisation de votre entreprise modifie le champ d’action de vos collaborateurs : les encadrants peuvent par exemple craindre d’être dépossédés de leurs missions. Faire preuve de pédagogie s’avère alors être nécessaire : organisez des ateliers de réflexion, des groupes de travail entre services, des réunions de suivi… Impliquer tous les collaborateurs dans le projet, même les plus réticents, est le moyen le plus efficace de susciter l’adhésion générale.

5. Passer par une phase de coaching

Pour lever les derniers freins de vos collaborateurs, misez sur le coaching. Aspect souvent ignoré, la personnalité des collaborateurs influence le bon déroulé de la transformation de l’organisation de l’entreprise. Ainsi, certaines personnalités font de très bons managers tandis que d’autres font d’excellents opérateurs. Et la réciproque n’est pas forcément valable. Un bon opérateur qui a une précision gestuelle ou technique, n’est pas forcément fait pour diriger une équipe : tout dépend de sa personnalité. Le coaching permet alors de détecter quels sont les profils des personnes, afin de lever les points bloquants et de trouver les clés nécessaires à une transformation réussie. Grâce au coaching, toutes les personnalités travaillent ensemble, et chacune à la place la plus appropriée à son profil. Le coaching permet ainsi de constituer des équipes avec des profils différents mais compatibles, de sorte que la nouvelle organisation fonctionne au mieux. 

Se faire accompagner par un cabinet de conseil en performance industrielle pour une transformation réussie

Les habitudes ont la vie dure… Mener une transformation industrielle en interne relève donc de l’impossible. Les collaborateurs sont en effet habitués à leurs méthodes de travail et à l’organisation de l’entreprise : ils ne se rendent pas nécessairement compte des dysfonctionnements et ne voient pas l’intérêt de changer d’organisation. A ce titre, se faire accompagner par un cabinet de conseil en performance industrielle revêt de nombreux avantages. Les consultants sont en effet des intervenants extérieurs, neutres et sans jugement, à même d’agir comme des catalyseurs objectifs. En plus d’éviter les tensions internes grâce à des méthodes de coaching et de conduite du changement, le cabinet de conseil se positionne comme un partenaire idéal de formation : il accompagne vos équipes pour les faire monter en compétences.

Lire aussi : Performance industrielle : 5 bonnes raisons de faire appel à un cabinet de conseil pour une entreprise agroalimentaire

Cabinet de conseil en performance industrielle, Valoy Conseil vous apporte expertise et Méthodes pour une transformation réussie de votre organisation. Nos consultants vous conseillent et vous accompagnent tout au long de votre projet, de manière à réaliser une transformation opérationnelle et managériale réussies. Notre promesse ? Permettre aux entreprises de gagner 20 à 30% de productivité en un an. Alors, contactez-nous  !